Inauguration de la permanence de campagne : Discours de Chantal Brunel

Retrouvez le discours intégral de Chantal BRUNEL à l'occasion de l'inauguration de la permanence de la campagne des élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

 

DISCOURS :

Cher Jean-François, chers amis,
Un immense merci, Jean-François d'être venu inaugurer notre permanence de campagne et de lancer ainsi notre campagne législative.
Nous l'avons ouverte au début du mois et c'est le point de ralliement pour la campagne de François Fillon dans notre circonscription.

En effet, il y a d'abord l'élection présidentielle où nous souhaitons tous la victoire de François.

Elle est possible

  • si nous nous mobilisons,
  • si nous rappelons à tous ceux que nous rencontrons, à tous ceux qui hésitent qu'il ne faut pas perdre de vue l'essentiel.

L'essentiel : François Fillon est le seul capable de redresser notre pays, tellement abîmé par 5 ans de socialo-macronisme.

Les 11et 18 juin, il y aura des élections très importantes elles aussi pour notre pays, celle des députés et tu es là pour nous soutenir.

Cher Jean François, tu sais que nos amis reconnaissent tes qualités.

Tu es exigeant pour toi-même et pour ceux qui travaillent avec toi.
Tu es un maire qui a transformé totalement Meaux avec une action courageuse forte faite de proximité mais aussi de changements profonds
Comme tu l'as écrit un jour, tu as quitté la langue de bois et tu dis tout haut et avec force ce que tu penses : les difficultés, les erreurs pour notre pays et les chemins à suivre même si c'est difficile. Cette qualité est hélas rare en politique.

Je voudrais dans cette période si cruciale rappeler quelques évidences :

  • le fait d'apparaître comme nouveau ou hors des partis politiques traditionnels, n'est en aucun cas un gage de réussite

Rappelons que Mélenchon était ministre socialiste, il y a près de 20 ans
Que Macron est au cœur du pouvoir politique depuis 5 ans et totalement associé au quinquennat catastrophique de Hollande

Être candidat aux législatives dans notre circonscription en ne connaissant ni le territoire ni ses réalités économiques et sociales ne mène pas à l'exercice d'un mandat de député efficace

Je veux remercier de tout mon cœur mon ami Laurent Delpech, Maire de Dampmart, Vice-président de notre intercommunalité de Marne et Gondoire.
Nous avons des convictions fortes et des lignes directrices claires :

  • le redressement de nos finances publiques : la baisse des impôts et des charges, la baisse de l'endettement sont les conditions indispensables de la baisse du chômage. La fuite en avant ou des demi mesures prônées par certains conduisent inévitablement à l’échec.
  • une nouvelle politique de sécurité qui passe par la remise en cause des lois Taubira et de la majorité pénale.

Tous les policiers le savent : les lois Taubira et les mesures associées ont engendré une insupportable lourdeur et un laxisme épouvantable vis-à-vis des délinquants.

Macron et son candidat dans notre circonscription ayant peur d’être engueulés par leurs amis socialistes ne reviendront par sur ces textes.
Torcy serait hélas abandonnée à l’angélisme socialiste et à l’insécurité : les attaques de commerçants, de médecins, les femmes attaquées le sont en rentrant du travail, la destruction d’équipements publics, les trafics de drogue, les réseaux salafistes auraient encore de beaux jours devant eux et notre amie Martine Duvernois.

Par ailleurs, où est chez Macron la nouvelle façon de faire de la politique. Il y a dans notre circonscription des élus en marche, des militants d’en marche. Ils n’ont pas été consultés, le chef Macron sans rien demander a décidé seul du candidat investi ! C’est même pas la politique à l’ancienne, c’est la politique à la Louis XIV.    

  • une lutte résolue contre l'immigration clandestine  elle aussi absente du programme du candidat en Marche.

Oui une campagne législative est toujours difficile et en particulier dans notre circonscription
Un candidat veut se présenter en dissident pour nous faire perdre et faire élire la gauche. Je veux simplement rappeler que son mandat de conseiller départemental, il l'a obtenu grâce à l'investiture LR qu'il a mis en avant ainsi que mon soutien qu'il faisait figurer en haut de l'affiche.
Il a le droit de changer d'avis mais la cohérence et l'honnêteté voudraient qu'il rende son mandat aux électeurs qu'il trahît
Chers amis avec Laurent, nous formons un tandem, unis par l'amitié et le respect mutuel.
Notre engagement est total .

Nous avons pour nous :
    •    une connaissance profonde des 22 communes de notre territoire. La volonté d’agir ensemble pour ce territoire que nous aimons.
    •    Une équipe autour de nous, bien sûr d'élus, de militants mais aussi de jeunes bénévoles, particulièrement investis et je veux remercier tout particulièrement Laure, Grégory, Hugo, Quentin, Paul.

A la différence du député socialiste sortant dont le bilan sur 5 ans est inexistant pour notre circonscription.
Nous nous attaquerons avec énergie à tous les sujets qui conditionnent la qualité de vie de nos concitoyens : sécurité, emploi, transports, environnement.

Comme je l'ai déjà fait lors de mes 2 précédents mandats, je rendrai compte par écrit aux électeurs, chaque année de mon action à l'assemblée nationale et dans la circonscription avec Laurent.

2 jours nous séparent du premier tour de la présidentielle, quelques semaines des législatives, nous avons, j'ai besoin de vous.

Merci encore Jean-Francois pour ton soutien. Avec tous les élus présents que je remercie, qui symbolisent l’union autour de notre candidature, nous avons un rêve pour les législatives : faire un score à la Jean-François Copé à Meaux aux municipales.

signature CB coul

S’ENGAGER SUR LE TERRAIN

Défendez vos idées sur le terrain et organisez la campagne près de chez vous

bouton benevole1 01bouton referent1 01bouton don 01

AGIR ENSEMBLE POUR NOTRE TERRITOIRE

TOP